Taux d'intérêt réel

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

 

Le taux d’intérêt réel est égal au taux d'intérêt affiché sous déduction du taux d'inflation et des primes de risques.

Si, à titre d'exemple, le taux d'intérêt nominal d'un placement est de 3 %, et l'inflation de 2 %, le taux d'intérêt réel sera de 1 %.

En pratique, ce taux correspond à un rendement réel pour celui qui prête et à un coût réel pour celui qui emprunte.

Si le taux du prêt est inférieur au niveau de l’inflation, on parle de taux d’intérêt réel négatif.

Calcul du taux d’intérêt réel

Le taux d’intérêt réel doit être distingué du taux nominal.

  • Le taux nominal correspond à un taux brut. Il s'agit de la rémunération monétaire du placement en pourcentage. Elle ne prend en compte ni la hausse des prix, ni les frais qui transformeront ce taux nominal en taux effectif global (tous frais inclus) lors de la souscription d’un prêt immobilier ou d’un crédit à la consommation.
  • Le taux d'intérêt réel est équivalent à la différence entre le taux d'intérêt nominal et le taux d'inflation constaté pour une période de référence. Son niveau dépend donc de l’évolution des prix pendant la durée du placement ou de l’emprunt.

 Les taux d’intérêt réels comportent une incertitude liée à l’évolution de l’inflation. Deux cas de figure sont possibles :

  • Si le taux d’inflation dépasse le taux d’intérêt nominal, celui-ci est négatif.
  • Si ce taux d’inflation reste en-deçà du taux d’intérêt nominal, il est positif.

L’évolution du taux réel a donc un impact direct sur le pouvoir d’achat des ménages. Il conditionne à la fois le revenu qu’ils tirent de la possession de titres et, dans l’autre sens, le poids financier d’une dette.

Taux d’intérêt réel et théories économiques

Selon la théorie classique, le taux d’intérêt réel est déterminant puisqu’il permet d’équilibrer l’épargne et l’investissement. En effet, lorsqu’ils prêtent de l’argent à des investisseurs, les épargnants recherchent une rémunération qui compense le renoncement à une consommation immédiate du capital. Le taux d’intérêt réel s'assimile à la quantité de biens supplémentaire obtenue à la fin du prêt comparée à celle qui aurait pu être acquise initialement.

Selon cette logique :

  • les épargnants acceptent de prêter, car les intérêts leur permettront d’acquérir demain plus que ce à quoi ils peuvent prétendre aujourd’hui ;
  • les emprunteurs acceptent de verser un intérêt car ils estiment que le rendement des capitaux dépassera le taux des intérêts dus.

Pour approfondir :

  • Tout savoir sur les taux bancaires en consultant notre page dédiée.
  • Matérialisée par une hausse générale des prix des biens et services, l'inflation peut avoir pour origine des causes monétaires ou non monétaires. Pour comprendre les mécanismes économiques qui la provoquent, lisez notre astuce.
  • Notre calculatrice d'épargne vous aidera à établir votre plan d'épargne en fonction de vos besoins et objectifs.
Crédit immobilier

Crédit immobilier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour souscrire à un crédit immobilier
  • Les différents prêts, les modalités de remboursement...
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Demande de prêt

Sommaire

Choisir les différentes modalités du prêt

Crédit amortissable Prêt modulable Choisir un prêt in fine

Obtenir une simulation de prêt immobilier

Devis prêt immobilier