Éviter les intérêts intercalaires sur construction

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

Sommaire

Éviter les intérêts intercalaires sur construction

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Les intérêts intercalaires relatifs au financement d'une construction ne sont pas une fatalité et peuvent être évités s'il l'on en a les moyens et si l'on s'adresse aux banques pratiquant l'amortissement direct sur construction.

Voici comment éviter les intérêts intercalaires de la construction.

Consulter la fiche pratique Ooreka

1. Calculez les mensualités de l'amortissement direct sur construction

Dans un premier temps, il va falloir calculer le montant des mensualités afin de voir si vous serez en mesure de les assumer.

  1. Faites-vous éditer un tableau d'amortissement comme s'il s'agissait d'un prêt immobilier classique.
  2. Prenez l'offre du constructeur sur laquelle sont inscrits les dates et les montants des différents appels de fonds.

Calculez les mensualités après le premier appel de fonds

  1. Prenez le montant des intérêts à la première échéance du tableau d'amortissement et ramenez-le à la fraction du déblocage du prêt.
  1. Prenez le montant de l'assurance à la première échéance du tableau d'amortissement et ramenez-le à la fraction du déblocage du prêt.
Consulter la fiche pratique Ooreka
  1. Prenez 100 % du montant du capital à rembourser à la première échéance du tableau d'amortissement.
  1. Additionnez les trois résultats afin de savoir quel sera le montant des mensualités au cours des mois suivant le premier appel de fonds.

Calculez le montant aux appels de fonds suivants

  1. En se servant de l'offre du constructeur, regardez combien de mensualités s'écouleront entre le premier appel de fonds et le deuxième.
  2. Reportez-vous à la ligne correspondant au deuxième appel de fonds sur le tableau d'amortissement, et refaites le calcul comme dans la section précédente afin de déterminer les échéances suivantes, et ainsi de suite.

2. Calculez votre capacité de remboursement

  1. Additionnez le montant de votre loyer ainsi que les mensualités de vos autres crédits en cours : prêt-auto, prêt consommation divers, etc.
  2. Ajoutez ce montant avec celui des mensualités de l'avant-dernier appel de fonds, qui sera donc le plus élevé.
  3. Divisez le tout par vos revenus imposables nets mensuels, le résultat correspond au taux d'endettement que vous devrez supporter au plus fort du coût du projet, et ne doit pas dépasser 33 %.
  4. S'il est au dessus de 33 %, la plupart des banques refuseront d'accorder un prêt amortissement direct sur construction, s'il est en dessous, le projet est réalisable.

3. Contactez les banques pratiquant l'amortissement sur construction

Préparez votre dossier

Préparez les pièces suivantes :

  • votre dernier avis d'imposition ;
  • vos trois derniers bulletins de salaire ;
  • l'offre du constructeur ;
  • une copie de votre bail ;
  • un copie de votre contrat de travail ;
  • le contrat d'union si vous êtes pacsé ou marié sous le régime de la séparation des biens.

Contactez les bonnes banques

BNP, CIC, et Crédit Agricole financent les constructions selon le principe de l'amortissement direct.

Crédit immobilier

Crédit immobilier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour souscrire à un crédit immobilier
  • Les différents prêts, les modalités de remboursement...
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Demande de prêt

Sommaire

Choisir les différentes modalités du prêt

Choisir un prêt in fine Crédit amortissable Prêt modulable

Obtenir une simulation de prêt immobilier

Devis prêt immobilier