Souscrire une assurance prêt immobilier

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Souscrire une assurance prêt immobilier

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Tout créancier demande à ce qu'un prêt immobilier soit couvert par une assurance crédit, qui prendra elle-même en charge le paiement des mensualités ou le remboursement du capital restant dû au cas où l'emprunteur se retrouverait dans l'incapacité de les payer.

Si vous faites un prêt immobilier, vous devrez donc souscrire une assurance prêt immobilier.

1. Choisissez de vous assurer à 100 % ou 200 %

On demande à 2 personnes souscrivant un prêt immobilier ensemble de s'assurer à 100 %, elles ont cependant la possibilité de monter jusqu'à 200 %.

Option 1 : quotité à 100 %

Dans le cas d’une quotité à 100 %, l'assurance paie la part du co-emprunteur défaillant, tandis que le co-emprunteur non défaillant doit continuer à payer sa part de mensualités.

Option 2 : quotité à 200 %

Dans le cas d’une quotité à 200 %, l'assurance paie 2 fois la part du co-emprunteur défaillant, ce qui fait que le co-emprunteur non défaillant ne doit s'acquitter que du reste.

Il st donc préférable d'assurer à 200 % uniquement celui des co-emprunteurs qui perçoit les revenus les plus élevés.

2. Souscrivez les garanties demandées

Les banques et sociétés de crédit imposent certaines garanties en fonction de la nature du bien immobilier convoité.

Achat d'une résidence principale ou secondaire

  • Décès : en cas de décès de l'un des emprunteurs, l'assurance paye le capital restant dû.
  • Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) : prend en charge le capital restant dû lors d'une situation où l'emprunteur doit avoir recours à l’assistance d’une tierce personne pour effectuer les actes courants de la vie de façon permanente.
  • Incapacité temporaire totale (ITT) : s'acquitte des mensualités à la place de l'emprunteur dans le cas où celui-ci se retrouve dans l’incapacité totale de poursuivre son activité professionnelle, mais de façon temporaire.
  • Invalidité permanente totale (IPT) : prend en charge les mensualités de l'emprunteur s'il se retrouve handicapé à 66 %, rendant impossible pour lui d’exercer son activité professionnelle.

Investissement locatif

Dans ce cas, étant donné qu'un loyer vient en partie compenser les mensualités, les banques et sociétés de crédit ne demandent que 2 garanties : décès et PTIA.

3. Choisissez les garanties optionnelles

  • Invalidité temporaire partielle (ITP) : couvre l'emprunteur s'il se trouve dans une situation d'incapacité professionnelle partielle de façon temporaire, l'obligeant par exemple à prendre un travail à mi-temps. La garantie couvrira 50 % de sa quotité jusqu'à ce qu'il retrouve ses moyens.
  • Invalidité permanente partielle (IPP) : toujours dans le cas où l'assuré ne serait capable que d'exercer une activité professionnelle à mi-temps, mais de façon permanente cette fois-ci, cette garantie prendrait en charge 50 % de sa quotité jusqu'à la fin du crédit.
  • Perte d’emploi : cette option s'acquitte des mensualités de l'emprunteur s’il se retrouve au chômage.
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Choisissez un système de prime d'assurance

La prime d’assurance est la somme que le preneur d’assurance doit payer pour déclencher la couverture de son assurance en cas de besoin.

Si vous souhaitez conserver votre bien immobilier, choisissez une prime d'assurance basée sur le capital restant dû, car elle vous coûte moins cher sur le long terme.

Si vous souhaitez revendre votre bien immobilier, une prime basée sur le capital emprunté est préférable, car elle est meilleur marché qu'une prime sur le capital restant dû pendant le premier tiers du crédit.

5. Choisissez entre une assurance crédit externe ou interne

Si l'emprunteur est jeune, non-fumeur et en bonne santé, il préférera les assurances externes, c'est-à-dire extérieures à la banque prêteuse, car elles sont moins chères pour les personnes ne présentant pas de risques.

Si l'emprunteur est moins jeune et peut présenter des risques de santé, il est préférable d'opter pour les assurances internes à la banque également appelées « assurances de groupe », qui proposent des tarifs fixes :

  • 0,276 % pour les moins de 35 ans ;
  • 0,42 % pour les plus de 35 ans ;
  • 0,3 % pour les investissements locatifs, sans distinction d'âge.
Crédit immobilier

Crédit immobilier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour souscrire à un crédit immobilier
  • Les différents prêts, les modalités de remboursement...
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Demande de prêt

Sommaire

Choisir les différentes modalités du prêt

Choisir un prêt in fine Prêt modulable Crédit amortissable

Obtenir une simulation de prêt immobilier

Devis prêt immobilier