Choisir un prêt in fine

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Choisir un prêt in fine

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Le prêt immobilier in fine constitue un bon outil de défiscalisation immobilière. Il représente également une solution d'investissement, lorsqu'on dispose de suffisamment d'apports, mais de trop peu de capacité de remboursement.

Choisir le prêt in fine qui vous convient nécessite :

  • de déterminer le taux en fonction du montant des loyers ;
  • de déterminer la nécessité d'un effort mensuel.
Lire l'article Ooreka
Voir le projet Ooreka

1. Fixez le montant des loyers

  • Si votre objectif est l'investissement locatif uniquement : veillez à ce que le montant des loyers perçus compense au moins le paiement des intérêts. De cette manière, vous paierez très peu d'impôt sur vos revenus fonciers.
  • Si votre objectif est la défiscalisation : vous avez sans doute pour idée de payer plus d'intérêts que vous ne percevez de loyer. Ces intérêts se déduiront de tous vos revenus fonciers, et allégeront votre imposition.

Attention, dans ces deux cas, l'administration fiscale pourrait vous accuser de sous-estimer vos loyers afin d'échapper à l'impôt.

  • Faites-vous faire un certificat de valeur locative par un notaire ou par une agence immobilière.
  • Afin de ne pas éveiller l'attention du fisc, tenez-vous-en à ce niveau de loyer.

2. Calculez le taux nécessaire

Si votre objectif est la défiscalisation

Si votre objectif est la défiscalisation, déterminez le taux à obtenir de manière à ce que le montant des intérêts ne dépasse pas celui des loyers.

Faites l'opération suivante :

(Montant du loyer/montant du prêt) × 100 = taux

Si votre objectif est l'investissement immobilier

Si votre objectif est l'investissement immobilier, l'avantage du prêt in fine est que les loyers du locataire paieront votre effort mensuel. Ainsi, en plus du montant des loyers, vous devez déterminer le montant des charges de copropriété.

Pour calculer quel doit être votre taux de prêt, effectuez l'opération suivante :

[(Montant du loyer + montant des charges)/montant du prêt] × 100 = taux

3. Déterminez la nécessité d'un effort mensuel

Calculez le montant du capital à terme

Dans un prêt in fine, vous déposez un apport sur un support financier, en général une assurance-vie. Le rendement de cet apport doit correspondre à terme au capital emprunté.

  • Préférez un support à capital et rendement garanti, comme une assurance vie en support euro.
  • Utilisez un simulateur d'assurance-vie, et déterminez si l'apport sera suffisant à l'issue du contrat de prêt pour payer le capital emprunté.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Si votre apport est suffisant

Si l'apport est suffisant, vous n'avez pas besoin d'effectuer d'effort mensuel. Cette situation correspond à l'objectif d'investissement immobilier locatif lorsque votre capacité de remboursement ne vous permet pas de lourdes charges mensuelles.

Dans cette configuration, vous déposez votre apport sur un support assurance-vie, et payez les intérêts avec les loyers du locataire.

Si votre apport est insuffisant

Si votre apport est insuffisant, vous devrez effectuer un effort mensuel. C'est-à-dire que vous devrez rajouter un dépôt tous les mois sur l'assurance vie, de manière à effectivement obtenir le montant du capital en fin de prêt.

Crédit immobilier

Crédit immobilier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour souscrire à un crédit immobilier
  • Les différents prêts, les modalités de remboursement...
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Demande de prêt

Sommaire

Choisir les différentes modalités du prêt

Crédit amortissable Choisir un prêt in fine Prêt modulable

Obtenir une simulation de prêt immobilier

Devis prêt immobilier