Prêt : les 7 erreurs à ne pas commettre

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2019

 

La période précédant la signature d'un prêt requiert analyse et pondération. Voici les 7 pièges dans lesquels il ne faut pas tomber.

Ne pas faire jouer la concurrence

Le banquier reste un commerçant comme les autres !

  • Commencez toujours par consulter votre propre établissement financier puisqu’a priori c'est lui qui vous connaît le mieux.
  • Ensuite, un petit tour chez la concurrence s'impose.

L'objectif : obtenir le taux d'intérêt le plus bas possible.

Ce service est théoriquement gratuit puisque à la souscription d'un prêt, les banques rétrocèdent une commission au courtier. Toutefois, il arrive quelques fois que des frais de dossier soient à payer.

Ne pas profiter des aides auxquelles vous avez droit

Traquez toutes les offres de prêt sans intérêts ou à taux d'intérêts privilégiés.

Les prêts aidés, accordés par l’État, sont là pour compléter votre prêt principal.

Outre l'avantage de diminuer le montant de votre prêt principal, ces prêts peuvent parfois être considérés comme des apports personnels. Ce qui est toujours vu d'un bon œil par les établissements financiers.

Enfin, renseignez-vous auprès de votre employeur sur l'existence de prêts patronaux destinés à financer en partie votre acquisition. Les fonctionnaires, de part leur régime, peuvent bénéficier de prêts intéressants.

Se focaliser uniquement sur le taux de crédit

Pour comparer les offres, ne tenez pas compte du taux affiché mais du taux réel appelé également « taux effectif global » (TEG).

C'est lui le véritable indicateur. Il comprend le taux d'intérêts et les frais annexes (assurances, frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé).

Il vous permettra de savoir combien vous rembourserez chaque mois et calculer ce que votre prêt vous coûtera au final.

  • Le taux proposé par la banque dépend du profil du client et notamment de son niveau d'endettement.
  • Aussi, plus l'apport personnel est important, plus le taux est bas.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Ne pas être regardant sur la souplesse des remboursements

Optez pour la clause « modularité des échéances ».

  • Cette clause permet de rembourser à tout moment, ses mensualités, sans frais supplémentaire.
  • Elle est fort utile pour :
    • ceux qui veulent rembourser plus avant une baisse de pouvoir d'achat à venir, comme les personnes proches de la retraite.
    • ou au contraire, ceux qui, grâce à une rentrée d'argent prochaine, vont pouvoir rembourser leur prêt plus rapidement.

Ensuite, concernant l'indemnité de remboursement anticipé : faites le nécessaire pour obtenir une réduction voire son annulation. En effet, les aléas de la vie peuvent vous contraindre à vendre avant terme et il serait dommage de devoir payer 3 % du capital restant dû.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Oublier de négocier

Grossière erreur que d'oublier de négocier surtout compte tenu de l'état du marché.

Faire valoir les offres émises par la concurrence va vous permettre de négocier au mieux et d'obtenir quelques avantages supplémentaires.

Comme, par exemple, en matière de taux ou de frais de dossier.

Ne pas prévoir une marge de sécurité

Ou combien êtes-vous capable de rembourser par mois sans trop en pâtir ?

La règle usuelle veut que le montant total des remboursements de crédits n'excède pas 30 % des revenus nets de l'emprunteur.

Lire l'article Ooreka

Ne pas profiter de son délai de réflexion

En matière de prêt immobilier, la loi vous offre un délai de réflexion minimum pour vous protéger de toute décision hâtive.

  • L'offre de prêt est valable de 15 à 30 jours.
  • Vous ne pouvez l'accepter qu'à partir du 11ème jour suivant sa date de réception.
  • Elle comprend plusieurs pages : nature, modalités de la mise à disposition des fonds, échéancier des remboursements, coût total du crédit, TEG, garanties demandées.

Ne pas profitez de ce délai légal pour relire attentivement chaque mention serait une erreur. En effet, une fois l'offre renvoyée à votre banque : plus de marche arrière possible.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Ooreka vous en dit plus

Commencez par télécharger gratuitement notre guide de la banque.

Pour aller plus loin, quelques contenus :

Indispensable, le guide pratique pour bien choisir son prêt personnel !

Crédit immobilier

Crédit immobilier : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour souscrire à un crédit immobilier
  • Les différents prêts, les modalités de remboursement...
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Organismes de prêt

Sommaire